De l’importance des échanges informels

Après avoir encouragé les candidats à rencontrer les associations, Benoît Calmels, délégué général de l’Unccas, met les candidats en garde contre les « vision faussées » qui peuvent naître à cette occasion. A chaque acteur son champ d’action et sa perception de la réalité, qui ne rend pas forcément compte de la complexité du territoire.

Pour se prémunir de ce biais, le meilleur moyen est de multiplier les échanges informels sur le terrain, pour bien comprendre les demandes des citoyens.